Catégories Mouvements citoyens Pierre Dubuc, chantre de la parole progressiste, scribe de l’indépendance du Québec partie 2

  • 1
  • 0
  • 0
Partager
  • Ferrisson
  • 114 médias
  • envoyé 30 décembre 2018

Parcourir l’Amérique latine avant de faire Science Po peut expliquer bien des choses à un fils d’ouvrier, surtout s’il visite Recife, fief d’Helder Camara, l’archevêque des pauvres. C’est peut-être là l’explication du tracé militant qu’emprunte dès lors Pierre Dubuc.

Diplômé universitaire, il s’implique d’abord dans la défense des droits des assistés sociaux. Mais comme la contagion marxiste-léniniste des années 70 frappe partout, il y plonge quelque temps. C’est toutefois l’ouvrage de Pierre Vallières, l’Urgence de choisir, qui l’interpelle et lui transmet cette conviction indépendantiste qui l’amènera, plus tard, à être cofondateur du SPQ libre.

Permanent syndical dans la CSQ, Pierre Dubuc est surtout associé à l’Aut’Journal, ce média de combat qu’il dirige depuis 1984. D’abord bihebdomadaire, la publication papier est devenue mensuelle avec version Web aux mises à jour quotidiennes. Tout le Gotha progressiste du Québec y a laissé des textes ou, à défaut, des sous.

Récemment retraité de son syndicat, Pierre Dubuc n’a pas raccroché ses patins puisqu’il entend s’intéresser au fléau croissant de la précarité, phénomène négligé par les centrales syndicales.

Afficher plus

Plus de médias dans "Mouvements citoyens"

0 commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires. Ajoutez un commentaire.