Média Entrevue avec Natasha Kanapé Fontaine, Premières Nations

  • 33
  • 0
  • 0
Partager
  • Ferrisson
  • 114 médias
  • envoyé 30 décembre 2018

Natasha Kanapé Fontaine, une jeune femme de Pessamit (sud-ouest de Baie-Comeau), est une exception choc à notre menu habituel. Contrairement aux autres militantes ou militants que nous présentons ici, elle n’est porte-parole officielle d’aucun organisme, déclare ce qu’elle veut comme elle l’entend, se plait à mener sa lutte aussi bien dans la réalité sociale, économique et culturelle de ces minorités visibles ou invisibles qui ont souffert ou qui souffrent d’être, que dans cette soi-disant irréalité de son âme qui crie à sa libération. Chez les Innus, bien des aînés estiment que l’âme de Natasha Kanapé Fontaine a énormément de vécu, ce qui lui a permis d’amasser beaucoup de sagesse, de lumière et d’énergie.

Il est possible qu’elle dédie sa vie à cette particularité. En attendant, elle écrit des recueils de poésie bien évocatrice chez Mémoire d’encrier, s’adonne au slam engagé, ce qu’elle fait très bien du reste, et joue présentement le rôle d’une autochtone poquée qui veut s’en sortir dans la télé-série Unité 9. À voir ! Elle revient de loin, Mme Kanapé Fontaine. Baie-Comeau et Rimouski l’avaient quasiment transformée en bonne petite Franco-québécoise comme les autres. Réapprendre la culture, la langue, les mystères, l’adaptation à la tradition orale, l’ensemble de la très belle spiritualité innue, un peuple nomade, elle sait maintenant que ce n’est pas de la tarte, ni de la banique …

Afficher plus

0 commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires. Ajoutez un commentaire.