Média Nancy Neamtan, militante naturelle, guide de sentiers non battus partie 1 de 2

  • 6
  • 0
  • 0
Partager

Dans le tourbillon social et politique des années 70, Nancy Neamtan a été de toutes les causes et n’a consacré que l’essentiel à sa scolarisation post-secondaire. Elle a été de toutes les batailles et n’a ménagé aucun nom d’oiseau pour qualifier les gouvernements en place.

Or, quarante ans plus tard, on la retrouve détentrice de deux doctorats honorifiques et du grade d’officière à l’Ordre national du Québec. Plutôt inusité comme parcours !

L’explication tient à un concept devenu populaire avec le temps, celui d’économie sociale. On dit de Nancy Neamtan qu’elle en a été la passionaria montréalaise. D’animatrice sous-payée au YMCA, elle est devenue patronne fondatrice du Chantier de l’économie sociale. Entre ces deux jalons professionnels, on note une gradation d’organismes voués à la relance sociale et économique du sud-ouest de Montréal.

Si elle en a passé le flambeau à une succession plus jeune, moins autodidacte, le Chantier lui tient toujours à cœur. Elle y agit désormais en mentor auprès des plus jeunes. Reste que sa passion est encore intacte, sa faconde plus étourdissante que jamais et sa conviction d’avoir été chanceuse dans sa vie, inébranlable !

Afficher plus

0 commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires. Ajoutez un commentaire.